Université de rentrée

Le MRC organise conjointement avec « l’Union & l’Espoir » l’université de rentrée de « Nos Causes Communes » au palais des Congrès de Marseille Chanot, les 7, 8 et 9 septembre.
Des tables rondes et des intervenants de grande qualité au programme pour une rentrée politique studieuse.

Vous pouvez vous inscrire sur https://noscausescommunes.fr/

Programme de l'Université de rentrée "Nos Causes Communes"

Sur le réchauffement climatique

A propos du réchauffement climatique quelques vérités pour les démagos et les évangélistes verts.

Émissions du 29 juillet.

1- Carte des émissions mondiales de CO2. Il est à noter que les rois des ENR comme l’Allemagne patrie des écologistes ou l’Australie sont dans les mauvais élèves.

2- Les émissions de la France. La France exporte 23% de sa production essentiellement nucléaire.

3- Les émissions de l’Allemagne 10 fois plus importante qu’en France !

—- 7% de production éolienne pour 12% de production nucléaire allemande à laquelle il faut ajouter 6% d’importation nucléaire française soit au total 18% de nucléaire.

Par ailleurs ils produisent avec 32% de charbon et de lignite.

4- un graphique sur les avantages et les inconvénient de chaque mode de production électrique.

Le Blablas Écolo n’est qu’un discourt anti-nucléaire réactionnaire et un allié objectif du réchauffement climatique. Les idiots utiles verts ne sont là que pour maintenir la suprématie des charbonniers (80% de l’électricité mondiale) et des pétroliers pour les véhicules thermiques. Sans compter les gaziers pour le chauffage !

Bref des lobbies 100 000 000 de fois plus puissants que l’industrie nucléaire civile.

Continue reading Sur le réchauffement climatique

Gouvernement Macron : vers la fin progressive et programmée de la République sociale

Par leurs tergiversations, leurs petites déclarations explosives, les ministres marcheurs sondent l’opinion publique. Prochain projet en construction : le financement des aides pour les plus riches en réduisant celles des plus pauvres.

Après la destruction du code du travail qui protégeait le salarié, les privatisations annoncées, la nouvelle bombe politique est tombée. En effet, la direction du Budget  a laissé fuiter (volontairement ?) un document, préparant la fin de certaines aides destinées aux étudiants précaires, aux personnes âgées en difficulté ou aux handicapés (APL, BCS, APA, AAH). Comme lors des précédentes réformes explosives, les ministres regardent, titillent, analysent la réaction du peuple. Interrogés sur le sujet, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire ou le ministre du Budget, Gérald Darmanin se contredisent, annoncent la couleur ou pondèrent la note de la direction du Budget. Toutefois, il en ressort une chose. Gérald Darmanin a éclairci sa pensée sur RTL le 29 mai : « Il y a trop d’aides sociales en France ». Les aides sociales seraient des « trappes à inactivité », « pas assez incitatives ». Si on lit entre les lignes ou si on l’écoute avec un peu de finesse, à croire Gérald Darmanin, il est certain que la personne handicapée rêve de son AAH (allocation aux adultes handicapés), et de « jouer » de sa situation d’handicap, pour profiter du « système ». Dans le même temps, tellement macronien, Gérald Darmanin précise « qu’il ne faut pas toucher aux prestations sociales individualisée ». La manœuvre est subtile et, à demi–mot, il juge d’ailleurs que l’APL, par exemple, n’est pas une prestation sociale individualisée. Le ver est dans le fruit. Comme la réforme ferroviaire prévoit le changement de statut de la SNCF pour aboutir in fine à une privatisation certaine, la réduction progressive des APL ou de l’AAH viseront bien, in fine, à la suppression croissante de toute aide. Pour les APL, le processus a d’ailleurs débuté en novembre 2017. Continue reading Gouvernement Macron : vers la fin progressive et programmée de la République sociale