COMBATTRE LA LOI TRAVAIL ET LES ORDONNANCES DU GOUVERNEMENT MACRON

Le 19 octobre 2017 soyons tous et sans réserve dans les cortèges syndicaux pour exprimer notre désaccord avec les projets d’ordonnances de la loi travail.

Résultats des élections sénatoriales 2017 – HAUTS DE SEINE

Résultats des élections sénatoriales 2017 – 24 septembre 2017Elections sénatoriales 2017

Scrutin Proportionnel
Sièges à pourvoir Sièges pourvus
7 7
Liste Elu(e)s
POUR LES COMMUNES ET LES LIBERTES LOCALES (LDVD) M. Philippe PEMEZEC
Mme Christine LAVARDE
PORTONS LA VOIX DE NOS COLLECTIVITES ET AFFIRMONS NOS VALEURS (LLR) M. Roger KAROUTCHI
AVEC VOUS, POUR NOS COMMUNES (LUDI) M. Hervé MARSEILLE
LES HAUTS-DE-SEINE AU COEUR DE L’EUROPE ET DE L’INNOVATION (LREM) M. André GATTOLIN
A GAUCHE POUR DEFENDRE LES TERRITOIRES ET LES SERVICES PUBLICS DE LA REPUBLIQUE (LDVG) M. Pierre OUZOULIAS
UN NOUVEAU SOUFFLE POUR LES HAUTS-DE-SEINE (LSOC) M. Xavier IACOVELLI

Continue reading Résultats des élections sénatoriales 2017 – HAUTS DE SEINE

Elections Sénatoriales 2017 – Communiqué de la Fédération MRC du 92

La Fédération des Hauts-de-Seine du MRC s’est réunie ce mardi 5 septembre 2017.

Les militants MRC ont fait le constat d’une nouvelle dispersion mortifère de la Gauche avec de multiples listes présentées aux élections sénatoriales 2017.

Cette situation est particulièrement préjudiciable en ces temps où il n’a jamais été aussi vital de recomposer la Gauche pour défendre les acquis sociaux des Français.

La Fédération des Hauts-de-Seine du MRC n’apportera pas de soutien public à l’occasion de ces élections sénatoriales et laissent à ses élus leur liberté de vote.

Avec l’espoir qu’aux prochaines échéances électorales la Gauche sache retrouver le chemin de la raison et réunir ses forces pour offrir une alternative républicaine et sociale aux Français.

Pour la Fédération

Jean-Pierre LETTRON

Nous ne sommes pas cette gauche-là !

Quelle est donc cette gauche – parfois extrême, parfois socialiste – de Benoit Hamon à Clémentine Autain, en passant par Rokhaya Diallo, qui ose s’attaquer à la laïcité, renonce à l’égalité et développe le racialisme ?

Nous l’affirmons : nous ne sommes pas cette gauche-là !

Nos différences ne se limitent pas à l’économie ou la vision européenne. Une certaine gauche tend, en outre, à accepter des renoncements sociétaux : la régression des droits des femmes, la promotion du « racialisme » (qui accepte la différenciation de races, ayant pour corollaire le racisme), le rejet de la laïcité française…

Ces derniers jours, une campagne de soutien a mis de nouveau en lumière la dépravation intellectuelle de cette gauche. Un collectif s’est mis en ordre de marche pour secourir une association dite « féministe » et « antiraciste », Lallab. Parmi les signataires, une grande partie de la gauche d’échec : l’ex-candidat à la présidentielle Benoit Hamon , l’élue socialiste Laura Slimani, l’écrivain Rokhaya Diallo, l’historienne Laurence de Cock, ou encore le porte-parole d’Europe-Ecologie Les Verts, Julien Bayou. Rien de surprenant, puisque toutes ces personnalités se sont souvent soutenues dans des combats qui ne sont nôtres. Car, que représente Lallab ?

En dehors de sa couverture antiraciste, sa « lutte contre les discriminations envers les femmes musulmanes », se cache une association ouvertement « racialiste ». Autrement dit, promouvoir la différence des races… L’une de ses fondatrices est Sarah Zouak.  Ses propos illustrent la déchéance d’une gauche, bien plus bienveillante vers l’avancée de nouveaux droits pour les minorités, que vers le respect de l’égalité de toute une nation – sans distinction de races. En flattant certaines minorités, cette gauche trouve, là, un potentiel électoral. En effet, depuis trente ans, elle a progressivement acté la perte du vote des ouvriers, des agriculteurs, des précaires et de ce que l’on appelle désormais : les perdants de la mondialisation…

Sarah Zouak est notamment l’auteur de certaines pépites : « Nous vivons dans un pays assimilationniste (note : la France) qui nous répète que nous sommes tout.e.s égaux, ce qui est terriblement faux et nous, femmes racisées, nous le découvrirons bien assez vite (tribune dans « streetpress », le 19/06/2017). » Femmes « racisées », pour évoquer ces femmes différentes car musulmanes, qui seraient constamment oppressées par la laïcité française. Pour elle, la laïcité est « un argument de défense contre les religions (Clique Tv, 12/10/2016)« . Sarah Zouak va plus loin : les musulmanes sont attaquées en permanence par le discours des « hommes blancs ».   Elle évoque les cas de certaines réussites comme Rachida Dati, qui « sont arabes certes (sic), mais qui ont le même discours que n’importe quel homme blanc »Continue reading Nous ne sommes pas cette gauche-là !