Prison pour des salariés de Goodyear – Communiqué de Jean-Pierre LETTRON Président du MRC 92

Prison pour des salariés de Goodyear
Communiqué de Jean-Pierre LETTRON Président du MRC 92

Le pouvoir judiciaire vient de condamner des salariés pour des actions syndicales faites durant des conflits à des peines de prison, cela est inacceptable!
Ce pouvoir qui se dit indépendant ne l’est que vis a vis des ouvriers et des employés. Car comme la plus part d’être eux sont issus des classes supérieurs ils ne connaissent aucune victime de violences patronales. Comment peuvent-ils décemment juger de la colère de ceux qui après avoir été exploité avec des bas salaires sont licenciés sans vergogne par les détenteurs des moyens de production ?
La justice est-elle aussi répressive envers les salariés qu’envers les patrons, bien sur que non. Alors qu’il y a plus de 500 morts suite à des accidents de travail en France chaque année, combien de patrons sont-ils condamnés ?
Au même moment le gouvernement veut limiter les indemnités de licenciement pouvant être accordé par les tribunaux des Prud’hommes. Qui est victime de la violence dans notre pays, quand des millions de citoyen sont sans travail et des milliers d’entre eux n’ont même plus de logement.
Les salariés qui se battent pour leurs emplois ne sont que les victimes d’un système qui enrichi une minorité déterminée à utiliser toutes les violences légales pour maintenir l’exploitation et la misère afin de s’enrichir chaque jour davantage. Alors si la violence doit être jugée, ce ne sont pas les salariés qui doivent en être les victimes mais bien ceux qui exercent sur eux chaque jour leur implacable violence de classe.
A lire : La violence des riches ; chronique d’une immense casse sociale – de Monique Pincon-Charlot et Michel Pincon.

Communiqué de Jean-Luc Laurent, président du MRC et député du Val-de-Marne, samedi 15 novembre 2015.

Communiqué de Jean-Luc Laurent, président du MRC et député du Val-de-Marne, samedi 15 novembre 2015.

Frappée en novembre comme elle l’a été en janvier, la France est à nouveau en deuil. Dans une situation que chacun sait dangereuse, cette année 2015 marque pour notre pays un tournant historique.

Aucun mot ne peut donner la juste mesure de l’effroi dont nous sommes saisis face au bilan, toujours provisoire, des attaques. Après les attentats ciblés de janvier, les terroristes ont cherché cette fois à faire un grand nombre de victimes.

Continue reading Communiqué de Jean-Luc Laurent, président du MRC et député du Val-de-Marne, samedi 15 novembre 2015.